Quelles sont les normes à respecter pour l’inclinaison d’une toiture ?

Lors de la construction ou la rénovation de votre maison ou d’un bâtiment, la toiture est un élément essentiel. Par définition, la toiture assure une protection de votre habitation. Il est donc important que celle-ci soit réalisée en respectant la réglementation.
De façon générale, il est important de respecter le Plan Local d’Urbanisme de votre commune. La toiture et tout ses éléments comme les lucarnes doivent respecter certaines règles. Cela concerne les matériaux, la couverture et, surtout, la pente de la toiture.
Il existe notamment des normes d’inclinaison de la toiture permettant d’assurer l’étanchéité. Il est important que l’eau de pluie s’évacue correctement afin d’éviter d’éventuels problèmes d’humidité. Déterminer la pente d’un toit dépend de plusieurs paramètres. Quels sont ces paramètres ? Comment se calcule la pente d’un toit ?

Pourquoi la pente d’un toit est-elle importante ?

La toiture assure une protection de la maison. Son inclinaison influe sur ses caractéristiques générales et agit sur sa résistance au vent, sur l’écoulement de l’eau de pluie et sur sa solidité.
Les DTU (Documents Techniques Unifiés) fixent une pente minimale à respecter pour que votre habitation soit correctement protégée et vous éviter des problèmes d’infiltration et d’humidité. La toiture joue un rôle essentiel dans l’isolation.

Comment sont déterminées les normes de la pente d’une toiture ?

Les DTU fixent plusieurs paramètres pour calculer l’angle d’une toiture. Il s’agit de la situation de la maison, mais aussi les conditions climatiques. Les deux sont souvent liés.

Les normes de pente du toit en fonction de la situation de votre maison

Il s’agit de l’exposition du bâtiment à l’environnement alentour. Il peut se trouver dans une zone protégée. Par exemple, dans une cuvette, entourée de collines.
A contrario, il peut se situer dans une situation exposée. Il peut s’agir d’une zone venteuse, ou en première ligne des intempéries.
Enfin, la construction peut être en situation dite normale, c’est-à-dire sur une plaine ou un plateau avec de faibles dénivellations.

Les normes de pente du toit en fonction de la zone climatique

Pour calculer la pente d’un toit, il est nécessaire de prendre en compte la zone climatique. La France est divisée en trois zones. Ces zones prennent en compte la situation géographique et certains éléments climatiques.
Chaque zone a ses propres règles en matière d’inclinaison de toit :

  • Zone 1 : pour les habitations à 40 km de la côte et à 200 m au-dessus du niveau de la mer.
  • Zone 2 : pour les habitations entre 20 et 50 km de la côte et/ou entre 200 et 500 mètres au-dessus du niveau de la mer.
  • Zone 3 : pour les habitations à moins de 20 km de la côte et à plus de 500 mètres supérieurs du niveau de la mer. Il s’agit de la zone la plus exposée.

Les pentes minimales d’une toiture inclinée

Les différents éléments géographiques, climatiques et environnementaux sont donc pris en compte pour déterminer l’angle de la charpente. Il existe également des règles suivant les matériaux utilisés (tuiles, acier, etc.) et des méthodes de calcul. Toutes ces règles sont incluses dans les DTU.

La réglementation des pentes d’un toit plat et en pente

Selon le type de matériau de couverture utilisé, une pente minimale est exigée :

  • Toits en bac acier : les pentes doivent être de 15 % minimum. Si la pente est inférieure, il faut se référer au DTU.
  • Toitures en tuiles : pour une tuile canal, l’angle exigé est de 13,5 %. Pour une tuile plate, la pente doit être de 31 % et peut aller jusqu’à 45 %.
  • Toits en ardoise : Les pentes minimales exigées sont de 26 %.
  • Toitures en zinc : ils s’adaptent sur les pentes élevées et faibles suivant le matériau utilisé.
  • Toitures en chaume : la pente minimale doit être de 35 % voire de 45 %.
  • Toit-terrasse : généralement appelé toit plat. La toiture-terrasse n’est pas totalement horizontale. La pente doit être tout de même comprise en 1 et 2 % pour permettre l’évacuation de l’eau de pluie.

Le calcul de la pente d’un toit en pente

Il peut être compliqué de faire le calcul soi-même. Une erreur va remettre en cause votre projet. Pour le calcul, il faut connaître le nombre de versants, la largeur du toit, la hauteur du pignon et les dimensions de votre maison.
L’opération pour obtenir un pourcentage est la suivante : angle = 100 x hauteur du pan de toit/largeur du pan du toit.Si vous souhaitez avoir une mesure en degré : pente = 180 x fonction arc tangente (hauteur pan/largeur pan)/Pi.
Pour vous permettre de bien respecter la norme et éviter toute erreur, il est préférable de s’en remettre à un professionnel.

La mise en oeuvre de votre projet de rénovation ou de construction de votre charpente doit tenir compte de tous ces éléments pour déterminer la pente. Vos travaux doivent respecter les normes d’inclinaison de votre toiture pour obtenir une bonne étanchéité et une bonne isolation.
Il n’existe pas une norme, mais plusieurs, qui sont essentielles dans la réalisation de vos travaux. Le prix de vos travaux dépendra des matériaux utilisés pour votre couverture (tuile, zinc, etc.)

La toiture vue par les professionnels