L’entretien d’une charpente métallique

Contrairement à la charpente en bois, une maison à ossature métallique nécessite beaucoup moins d’entretien. Toutefois, les vieilles structures peuvent nécessiter des travaux de rénovation. Dans tous les cas, un nettoyage et un contrôle annuel sont de mise.

Voici tout ce que vous devez savoir sur l’entretien des charpentes métalliques.

Entretien d’une charpente en métal : les bonnes pratiques

Appréciée pour son incroyable résistance et sa longévité, la charpente métallique possède de nombreux avantages, et notamment un entretien quasi inexistant. Insensible aux insectes xylophages et à l’humidité, elle nécessite tout de même un nettoyage annuel pour maintenir sa longévité.

L’acier galvanisé, une résistance naturelle

La charpente métallique est composée d’un assemblage de poutres, généralement en acier galvanisé. Il s’agit d’un mélange de fer et de carbone, recouvert d’une fine pellicule de zinc, un métal naturellement anti corrosif.

S’il est si robuste et durable, c’est parce que les pièces métalliques sont déjà traitées en usine. Ce même traitement lui confère une incroyable résistance aux agressions chimiques, et le protège ainsi des milieux humides, de la corrosion, des chocs, de la moisissure et de la dilatation.

Rénover une charpente métallique

Ainsi, les structures métalliques ne nécessitent aucun traitement la plupart du temps. Si toutefois l’ossature de votre maison est vieillissante, vous pouvez procéder à 4 étapes simples :

  • Brosser à l’aide d’une brosse métallique ou d’une ponceuse et d’un détergent doux,
  • Nettoyer,
  • Poncer,
  • Peindre avec une peinture de protection, comme un primaire antirouille ou un thermolaquage de finition.

Il faut savoir que les anciennes constructions métalliques sont plus sensibles, et peuvent présenter des défauts. Il peut arriver qu’une charpente soit mal conçue, et fléchisse sous le poids qu’elle supporte. Des pièces en mauvais état peuvent également altérer l’ensemble de la structure, par le jeu de forces et de tensions, la rendant plus fragile et dangereuse.

Un état des lieux complet et régulier vous permettra d’identifier d’éventuels éléments usés ou déformés. Si tel est le cas, sollicitez l’intervention d’un professionnel, qui saura vous proposer des solutions adaptées pour renforcer l’ossature :

  • La pose de contreventements pour assurer la stabilité de l’ouvrage,
  • L’installation d’entretoisements, pour maintenir l’écartement des entraits.

Bon à savoir : la rénovation d’une charpente métallique peut faire l’objet de travaux de désamiantage préalables. Ils concernent les constructions datant d’avant le 1er juillet 1997, et notamment les toitures en fibrociment. Ces travaux peuvent être réalisés par une entreprise spécialisée : le prix d’un diagnostic amiante pour une toiture coûte environ 100 €.

Les traitements pour charpentes métalliques

Les traitements de surface, réalisés en usine, servent principalement à protéger l’acier de la corrosion, où alors à modifier ses caractéristiques de surface. On va ainsi chercher à le durcir, augmenter sa rugosité, son coefficient de frottement ou sa résistance à la chaleur, etc.

Les traitements anti-corrosion

Il existe 2 types de traitements anti-corrosion :

  • La protection par revêtement non métallique : cette barrière peut être de la peinture, du laquage, un film plastique ou un enrobage isolant et passivant.
  • La protection par revêtement métallique : on applique une couche d’un autre métal plus réducteur que l’acier (qui s’oxyde moins) afin de ralentir la corrosion.

Les traitements contre le feu

Le principal inconvénient d’une charpente métallique est sa faible résistance au feu. En effet, la plasticité du métal déforme la structure sous l’effet de hautes températures. Elle nécessite donc un traitement ignifuge, qui améliorera sa stabilité au feu.

Pour ce faire, on utilise 3 techniques :

  • La peinture intumescente, qui gonfle à a chaleur. Elles s’appliquent au pistolet à air, à la brosse ou au rouleau.
  • Les produits projetés (fibreux ou pâteux) : on retrouve le flocage, qui isole la structure métallique en cas de chaleur extrême, mais aussi l’enduit ou le mortier.
  • L’application d’une protection rigide : il s’agit de plaques à forte ou faible densité minérale et de panneaux ignifuges. Ils permettent d’isoler thermiquement la structure contre les effets du feu.

Prix des interventions

Pour l’entretien de votre charpente métallique, faites appel à un métallier professionnel, ou un charpentier spécialisé dans les ouvrages métalliques.

Pour une rénovation partielle de charpente métallique, comptez 50 € en moyenne par m².
Pour une rénovation totale de charpente métallique, le prix s’élève à 150 € environ par m².

N’hésitez pas à faire une demande de devis en accord avec votre budget ! Les traitements s’appliquent sur tous types de construction métallique : immeubles d’habitations ou de bureaux, hangars agricoles, bâtiments industriels…

La toiture vue par les professionnels