Choisir les meilleurs matériaux pour construire ou rénover une charpente

Vous envisagez la construction d’une maison et vous vous demandez quels matériaux de charpente utiliser. Voici un aperçu des matériaux les plus adaptés pour la construction ou la rénovation d’une toiture. Choisissez les produits qui composeront votre couverture selon votre projet et le type de toit que vous souhaitez obtenir.
En pente, plat, toit-terrasse, selon le style que vous apporterez dans votre maison, vous pourrez opter pour un matériau ou l’autre. Une toiture traditionnelle avec des poutres apparentes ou un aménagement moderne dans lequel la charpente métallique aura toute sa place, tout est question de goût.

Les différents types de matériaux de charpente utilisés en rénovation ou en construction

En construction comme en rénovation, le choix des matériaux pour la charpente porte sur :

  • le bois;
  • le béton;
  • la charpente métallique.

Chaque matériau est retenu en fonction de l’évaluation des charges nécessaires, de l’assemblage des éléments et surtout du choix du maître d’ouvrage.
Les styles de charpentes, la décoration intérieure recherchée, la possibilité d’aménager les combles et le prix de la charpente influenceront la mise en oeuvre de la couverture et le choix des matériaux de charpente.

Le bois : le plus utilisé des matériaux de charpente pour un projet traditionnel

La charpente en bois est certainement le produit le plus courant pour la construction ou la rénovation en France, parmi les différents matériaux de charpente.
Elle se présente sous forme d’un assemblage de différentes pièces de bois aux sections plus ou moins importantes :

  • poutres;
  • bastaing;
  • chevrons;
  • liteaux.

Les essences de bois sont essentiellement en chêne, châtaigner, sapin, épicéa ou pin douglas. Tandis que les accessoires comme les chevilles seront en frêne, en chêne ou en acacias.
Le bois est résistant au feu, il s’enflamme lentement. En revanche, il nécessite un traitement de protection contre les insectes xylophages qui peuvent l’attaquer et mettre la charpente en danger.
Les bois de charpente sont traités en classe II. Il s’agit d’un traitement de protection qui concerne essentiellement les insectes, puisque ces bois sont réservés à l’intérieur ou la mise en oeuvre sous abri.
Le risque d’apparition de champignons est minime et limité à la surface des pièces.
Cependant, quelques essences sont naturellement protégées et se passent du traitement de protection, comme :

  • le chêne;
  • le châtaignier;
  • le mélèze;
  • le douglas.

La charpente en bois recevra l’isolation entre les poutres et les chevrons ou des panneaux de sarking, puis les tuiles seront posées sur des rangs de liteaux et assureront l’étanchéité finale.

La construction d’une toiture en charpente traditionnelle en bois

La charpente traditionnelle est idéale pour les toits en pente ou les toitures avec combles aménageables. Cependant, elle est peu adaptée au toit plat.
Elle permet également de laisser les poutres apparentes pour un style campagne.
Pour les grandes longueurs entre les murs, on préférera les poutres en lamellé-collé, plus résistantes.

La charpente en fermette : une ossature bois industrialisée à prix réduit

Parmi les matériaux de charpente en bois, on trouve la fermette, de fabrication industrielle. Très utilisée pour la construction des pavillons en raison de son prix bas, elle ne convient pas pour les toitures spéciales et est réservée aux charpentes standardisées.
Seules les fermettes à faux entrait ou à entrait repoussé permettent l’aménagement des combles.
Comme les charpentes traditionnelles, les fermettes sont issues de matériaux renouvelables et sont compatibles avec l’image d’un produit naturel et écologique.

Les charpentes en béton : le matériau idéal pour le toit plat et la charpente des cathédrales

Le béton, matériau ignifuge, est largement utilisé dans la rénovation des charpentes de cathédrales. Il garantit qu’en cas d’incendie, la charpente restera intacte et limitera les travaux. Ici, seuls le chevron et le liteau risqueront de s’enflammer, en gardant l’ossature intacte.
Grâce à sa forte inertie, le béton participe à l’isolation de votre pièce en conservant la chaleur qu’il emmagasine et restitue ensuite.
Idéal pour les toitures-terrasses ou les toits plats, il suffit d’y poser l’étanchéité pour finaliser le toit de la maison.
La charpente en béton peut recevoir une toiture végétale, car elle supporte de lourdes charges.
En fonction des besoins, vous pourrez utiliser un béton :

  • précontraint;
  • armé;
  • léger.

La charpente métallique : robustesse et modernité pour un produit de toiture au style industriel

Très largement utilisée dans la construction industrielle, la charpente métallique peut trouver sa place chez les particuliers pour profiter de ses particularités.
L’ossature métallique a plusieurs atouts :

  • robustesse;
  • prix de vente;
  • grande portée;
  • résistante aux insectes et rongeurs;
  • cachet industriel.

Ses défauts sont peu nombreux : une faible résistance au feu et l’obligation de la protéger contre la rouille.
L’assemblage des pièces métalliques demande une grande technicité et une juste évaluation du projet à mettre en oeuvre. La charpente métallique ne peut donc pas être construite sans un outillage spécifique.
Seule une agence spécialisée dans la construction en métal peut faire l’évaluation des besoins spécifiques à ce style de charpente.

L’utilisation de certains matériaux de charpente participe à la décoration de votre pièce. Ils seront choisis également pour apporter du cachet à votre maison.

La toiture vue par les professionnels