Charpente à fermette, propriétés et caractéristiques

Vous envisagez des travaux de construction ? Dans un projet de maison, la charpente soulève beaucoup d’interrogations. Quels sont les différents types de charpentes ? Faut-il mieux prévoir une charpente traditionnelle ou une charpente à fermette ?
Cet article fait un zoom sur la charpente à fermette, souvent appelée charpente industrielle. Les charpentes de ce type permettent-elles l’aménagement de combles ? Qu’appelle-t-on connecteurs métalliques ? Les poutres sont-elles de grosse section ? Procédons par étapes, en commençant par les caractéristiques majeures de la charpente à fermette.

Caractéristiques de la charpente à fermette

Les bois qui composent chaque ferme sont souvent des éléments faits en résineux. La structure d’une fermette comprend, comme la ferme classique, arbalétriers et entraits. Mais la section des bois est plus fine.
C’est la multiplicité des fermettes qui fonde la solidité de l’installation et de la charpente. Une charpente à fermette – dite charpente industrielle ou charpente américaine – est aussi solide qu’une charpente traditionnelle.

Assemblages de la charpente à fermette : connecteur métallique

L’autre particularité des charpentes en bois de conception industrielle est le type d’assemblage. La conception et l’assemblage de chaque fermette de la charpente américaine se réalisent en atelier. A contrario de la charpente traditionnelle, pour laquelle le charpentier réalise sur place l’assemblage des fermes.
Des connecteurs métalliques assurent les assemblages de la structure et des éléments (fermettes) entre eux.

Avantages de la charpente à fermettes

La construction des charpentes à fermettes a un cout inférieur à celui d’une charpente traditionnelle. Le volume de bois pour assurer la construction d’une toiture de maison est inférieur au volume utilisé en conception de charpente traditionnelle.
C’est aussi au niveau de la rapidité d’installation que les avantages de la charpente à fermettes se situent. Le prix de la main-d’oeuvre d’une construction avec charpente à fermettes est moins élevé.
La solidité et la qualité d’un toit sur charpente à structure de type fermette sont particulièrement bonnes. La multiplicité des contreventements fournit à ce type de charpente une résistance maximum.

Charpente à fermette : les inconvénients

Le bois utilisé pour ce type de charpentes est de qualité, mais en résineux. Il sera plus sensible aux maladies et humidité que la charpente traditionnelle sans un bon traitement de bois.
Le premier inconvénient est la pression de la toiture. Le dimensionnement des bois de la charpente à fermette correspond au type d’éléments de couverture. En clair, impossible de remplacer des ardoises par des tuiles sans modifier les fermettes.
Sans d’importantes modifications de structure, l’aménagement de combles est impossible, que ce soit pour des pièces à vivre ou un espace de rangement.

Isolation des combles avec charpente à fermettes

L’isolation d’une charpente à fermettes nécessite un chantier particulier. En effet, le choix de prioriser le cout faible à la construction implique des travaux d’isolation par soufflage.
Les professionnels ne peuvent pas marcher sur le plafond, constitué souvent d’éléments légers de type plaques de plâtre. L’isolation est soufflée soit par un accès créé spécifiquement dans le plafond, soit en enlevant des tuiles pour souffler par le toit.
L’isolation se compose au choix de flocons de laine minérale, d’ouate de cellulose ou de laine de chanvre. Le chantier doit prévoir la pose d’un pare-vapeur sur le plafond, côté combles perdus.

Dans quels cas prévoir une charpente à fermette ?

Le prix d’une rénovation de charpente traditionnelle peut freiner. Le remplacement par une charpente à fermette apporte parfois une solution.
En construction, les charpentes à fermettes s’utilisent beaucoup en maison individuelle (50 % des maisons). La charpente à fermette est présente également en bâtiment collectif, commercial, industriel.
On voit de plus en plus de charpentes à fermette dans les projets utilisant du bois de réemploi. À savoir, la charpente à fermette supporte parfaitement le poids des panneaux photovoltaïques.

Prix de la charpente à fermettes

Le prix du devis pour un projet de toiture en charpente à fermette dépend de plusieurs éléments :

  • la surface et la forme du toit ;
  • les accidents de toiture (toiture 4 pans, sortie de cheminée) ;
  • la qualité, les essences des bois ;
  • l’aménagement des combles prévu ou non.

Le prix moyen d’une charpente à fermette est de 60 €/m2 sans la main-d’oeuvre de pose. Avec la pose, comptez 90 €/m2.

Remarques sur la charpente à fermette

Une maison avec charpente à fermette implique de savoir ce que vous voulez. Une fois le devis validé, les étapes de conception et construction passées, aucune modification n’est possible.
Vous pouvez tout à fait prévoir une charpente à fermette métallique. Le prix est de 40 €/m2 sans la main d’oeuvre. C’est une option recommandée en zone particulièrement humide où le bois des fermettes serait moins adapté.

Notre article sur la charpente à fermette vous a plu ? Pour avancer dans votre projet de charpente, contactez directement nos professionnels, demandez-leur un devis.

La toiture vue par les professionnels