Charpente traditionnelle : quelles sont les caractéristiques à connaître ?

Construction de bois emblématique des maisons anciennes et monuments historiques, c’est au XIe siècle que la charpente traditionnelle et l’art de la charpenterie préfigurent les charpentes contemporaines. Ouvrage esthétique et solide, certaines pièces de bois portent encore les marques de repérage des charpentiers.
Quelles sont, aujourd’hui, les caractéristiques d’une charpente traditionnelle ? Tous les détails à suivre pour parfaire votre connaissance de cette ossature pluriséculaire.

Qu’est-ce qu’une charpente traditionnelle ?

Une charpente traditionnelle, par opposition à une charpente industrielle avec fermettes, est une ossature constituée par l’assemblage de diverses pièces de bois. Elles sont de section plus ou moins grande et assemblées entre elles sans connecteur.
Les éléments de structure sont en bois massif comme le chêne, le peuplier, le châtaignier pour les feuillus, ou le pin Douglas ou le sapin pour les essences de résineux.

Calcul et dimensionnement d’une charpente traditionnelle

La mise en oeuvre de ce type de charpente nécessite une cotation et un plan précis de l’architecte ou du charpentier.
Des logiciels de CAO facilitent le travail pour définir la position des bois et les assemblages appropriés. Ils calculent, en fonction des charges de structure, la section et le nombre de pannes et chevrons nécessaires par rapport :

  • Poids des charges permanentes : couverture de toiture et plafond.
  • Poids des charges temporaires comme la neige, les vents…

Le calcul prend en compte le dimensionnement des bois en fonction de leur capacité à se déformer en toute sécurité.

Déterminer la pente d’une charpente traditionnelle

Pour déterminer la pente de la charpente et donc son ossature, il faut prendre en compte :

  • Le pourcentage de la pente du toit de la maison, différent en fonction des régions (urbanisme), de l’architecture et des conditions climatiques (neige).
  • L’aménagement ou non de combles.
  • Le choix des matériaux de couverture du toit.

La mise en oeuvre d’une charpente traditionnelle

Après étude, prise de cotes, préparation et livraison des différents bois de l’ossature, interviennent les étapes d’installation de la charpente traditionnelle :

  • Réalisation d’une épure (dessin) au sol.
  • Assemblage des diverses pièces de bois (fermes).
  • Levage et mise en place des fermes.
  • Montage et réglage des pannes, chevrons et linteaux.
  • Installation de l’isolation et couverture de toiture.

Quelle est la composition d’une charpente traditionnelle ?

Les charpentes traditionnelles se composent pour la plupart d’un élément de soutien majeur : la ferme. La ferme de charpente permet de libérer l’espace en évitant les murs de refend ou pignon dans la maison.

Les éléments constitutifs d’une charpente traditionnelle

La charpente traditionnelle est constituée de plusieurs pièces de bois qui comprennent les pièces de structure primaire :

  • La ferme, de forme triangulaire : assemblage de différentes pièces de bois comme les arbalétriers et l’entrait.
  • Les pannes, perpendiculaires à la ferme : panne faîtière, panne intermédiaire et panne sablière.

Quant aux pièces de bois d’ossature secondaire, ce sont :

  • Les chevrons : éléments de bois de section plus petite, posés sur les pannes et parallèles à la ferme.
  • Les liteaux et la volige : éléments de maintien de la couverture de toiture.

Les différents types de fermes

Le charpentier peut concevoir, en fonction du type de projet de charpente et de l’aménagement de l’espace, une dizaine de fermes.
Parmi les principales fermes de charpente, citons :

  • La ferme latine : conçue par les Romains et toujours la plus courante en rénovation ou en construction avec combles perdus.
  • La ferme à entrait retroussé : l’entrait rehaussé génère l’espace nécessaire aux combles aménageables.
  • La ferme sur blochet : très esthétique pour des combles habitables, en laissant les pièces de bois apparentes.

Les différents types d’assemblage

La particularité des charpentes traditionnelles réside dans l’assemblage des pièces de bois. Celles-ci sont assemblées sans connecteur avec des techniques ancestrales dont la plus courante est le tenon-mortaise.
Le charpentier façonne les pièces de bois pour que l’une s’encastre dans l’autre. L’assemblage est complété par une fixation avec des chevilles de charpente en bois.
D’autres assemblages existent :

  • l’assemblage par embrèvements : entailles dans la pièce de bois ;
  • l’assemblage par entures : liaison en bout à bout de deux éléments de bois ;
  • le moisage : deux pièces parallèles ceinturent une troisième pièce de bois.

Les avantages d’une charpente traditionnelle

Le choix d’une charpente traditionnelle revêt des avantages :

  • construction solide et durable ;
  • ouvrage esthétique quand les bois de charpente restent apparents ;
  • résistance performante au feu en raison d’importante section de bois ;
  • construction permettant l’aménagement de combles ;
  • ouvrage adapté à tout type de charges lourdes de couvertures, comme les ardoises.

La charpente traditionnelle est néanmoins plus longue à concevoir et à poser qu’une charpente industrielle. Les murs de la maison doivent être capables de supporter son poids. Son prix est aussi plus conséquent qu’une charpente à fermette.

Quels sont les normes de construction et le prix d’une charpente traditionnelle ?

La conception et la pose des charpentes traditionnelles sont réglementées par des normes à respecter. Elles sont inscrites pour les principales dans les DTU 31.1 et DTU 31.2. Ils relatent la mise en oeuvre de la charpente et des escaliers en bois ou encore les travaux des bâtiments, dont la charpente en bois.
Pour évaluer le coût d’une charpente traditionnelle, prenez en compte ses dimensions, les essences de bois (chêne ou pin) et la complexité de sa structure. Le prix moyen est environ de 150 euros le m².
En rénovation, le prix varie de 50 à 200 euros le , en fonction des travaux.

Vous l’aurez compris, la charpente traditionnelle est un ouvrage complexe dont la réalisation est à confier à des professionnels. Aguerris aux techniques spécifiques de charpenterie, ils sauront vous guider dans le choix de la meilleure charpente traditionnelle pour votre maison. N’hésitez pas à solliciter des devis pour évaluer précisément le budget de votre projet.

La toiture vue par les professionnels