Comment installer un solin de toiture?

Le solin de toit assure l’étanchéité de votre couverture de toit, de votre charpente et de votre maison. En effet, ce dispositif possède une double casquette. Il empêche l’eau de s’infiltrer au niveau des différents points de jonction entre la toiture et la cheminée, le mur ou encore la colonne d’évent. Il optimise l’isolation thermique de votre maison.
Afin de bénéficier de ses atouts, vous avez le choix entre différents produits : le solin de toit en mortier, en inox, en acier, en zinc, en aluminium ou encore en cuivre.
Une fois le modèle sélectionné, comment poser un solin de toiture? L’installation d’un solin dépend de plusieurs critères, notamment du revêtement de votre toit, de sa configuration…

Un solin de toiture : qu’est-ce que c’est?

Le solin de toiture est un élément d’étanchéité qui protège votre couverture de toit et votre charpente des infiltrations d’eau de pluie et optimise leur isolation thermique. Ce dispositif permet à l’eau de pluie de ne pas stagner sur la surface de la toiture et facilite son ruissellement vers la gouttière.
Poser un solin de toiture permet d’assurer l’étanchéité aux différents points de raccordement entre le revêtement de votre toit et un mur, une cheminée ou encore une colonne d’évent.
Il est à noter que les solins métalliques sont accompagnés d’un porte-solin pour la pose.

Poser un solin de toiture : étape par étape

Pour installer un solin de toiture sur votre couverture, différents points sont à prendre en compte, à commencer par le choix des matériaux.
En effet, poser un solin de toiture en mortier n’est pas la même technique que celle exécutée pour un solin de toiture en plomb. De même, les travaux seront différents selon le revêtement et la configuration de votre toit, la nature de la construction (neuve ou en rénovation).
Par ailleurs, la pose d’un solin de toiture requiert de la dextérité et de l’expérience. En effet, les travaux sur la couverture de toit demandent un savoir-faire. De plus, l’objectif de cette pose est d’éviter que l’eau se glisse sous la membrane d’étanchéité qui est sous les bardeaux. Une petite erreur peut entraîner une fuite, par conséquent, il est recommandé de faire appel à un couvreur. Toutefois, voici nos conseils pour poser un solin de toiture.

Choisir le bon matériau

Avant de poser un solin de toiture, il est conseillé de choisir le bon matériau. En effet, vous avez le choix en plusieurs matériaux pour réaliser un solin de toit. Parmi ses matériaux figurent le mortier, le ciment, le plâtre, l’aluminium, l’inox, le cuivre, le zinc, l’acier et le plomb.
Le matériau dépend notamment du revêtement de votre toiture, selon que le recouvrement est en tuiles, ardoises ou acier.

Enlever l’ancien solin de toiture

S’il s’agit d’une rénovation de toiture, vous devez ôter l’ancien calfeutrage entre le revêtement et les autres éléments tels que le mur, la cheminée ou la colonne d’évent. Lors de cette étape, il est important de faire attention à ne pas abîmer la toiture.

Poser la membrane d’étanchéité et les bardeaux

Avant de poser les bardeaux, la membrane d’étanchéité doit être installée autour de la base de la cheminée et de la colonne d’évent.
Une fois la membrane installée, vous pouvez procéder à son recouvrement. Les bardeaux recouvrent la membrane jusqu’à la base de chaque élément de la toiture. L’installation de la membrane et du bardeau vous garantissent une étanchéité optimale.

Poser le solin de toiture

La pose du solin de toiture dépend des matériaux choisis. Prenons deux exemples, le solin de toiture en mortier et le solin de toiture en plomb. Pour le solin de toiture en mortier, vous devez fabriquer cet agrégat qui se compose d’eau, de ciment, de sable et de chaux hydraulique. Sachez que ce produit s’achète prêt à l’emploi.
Pour poser le solin en mortier, voici les étapes :

  • Après un nettoyage, humidifiez le mur et les tuiles.
  • Posez le mortier en scellant chaque tuile
  • Enlevez les traces de mortier sur les tuiles.

Notre deuxième exemple est la pose d’un solin de toiture en plomb, également appelé bavette de plomb. Ce solin est composé d’une bande de plomb ondulée et d’un profilé en zinc.
Cette installation se réalise du bas vers le haut sur des tuiles plates ou rondes et avec un recouvrement de 5 cm minimum. Le solin est fixé à l’aide de chevilles. Par ailleurs, la bande de plomb, collée avec du silicone, doit épouser les tuiles pour une étanchéité optimale.
Pour une meilleure efficacité, un joint de silicone peut être posé en haut du profilé. Pour les solins de toiture en métal, un calfeutrage sera ajouté pour une meilleure étanchéité.

Comment réussir la pose d’un solin de toit?

Vous l’aurez compris selon que vous optez pour un solin de toiture en mortier, en plomb, en inox ou encore en zinc, chaque installation a ses particularités. De même, la technique est différente en fonction des matériaux recouvrant le toit (tuile, ardoise, bac acier).
Pour réussir la pose d’un solin de toiture, voici quelques astuces :

  • Adaptez votre pose au matériau.
  • Gâchez le mortier pour qu’il forme une pâte et non un liquide.
  • Pour un solin de toiture en métal, tracez une ligne de repère au cordeau le long du mur. Vissez ensuite le porte-solin et posez le solin de toiture.
  • Posez un cordon de mastic si le solin n’est pas intégré à l’enduit.

Pour poser un solin de toiture dans les règles de l’art, n’hésitez pas à faire appel à un couvreur.

Quel est le prix pour poser un solin de toiture?

Pour faire poser un solin de toiture par un couvreur, les prix sont compris entre 40 € et 60 € le mètre linéaire.

Avant de réaliser vos travaux, il est conseillé de demander plusieurs devis. De plus, un couvreur vous apportera des conseils pour la pose du solin de toit.

La toiture vue par les professionnels