Quel matériau pour réaliser un solin de toiture?

La charpente et la toiture protègent votre maison. Pour protéger à son tour votre couverture des infiltrations d’eau de pluie et améliorer son isolation thermique, des dispositifs d’étanchéité doivent être posés comme la noue et le solin.
Le solin de toiture se pose sur une construction neuve, en rénovation ou lors de travaux de surélévation. Il assure l’étanchéité au niveau de la jonction entre votre toiture et un mur ou une cheminée.
Le solin de toit convient à plusieurs types de toitures, qu’elles soient en pente ou plates, avec un revêtement en tuile, ardoise ou bac acier. À l’origine, le solin était réalisé en mortier. Même si ce matériau est toujours utilisé, d’autres matériaux sont préférés, comme l’acier ou le plomb.

Qu’est-ce qu’un solin de toiture?

Le solin de toit désigne à la fois le produit et le dispositif mis en place pour assurer l’étanchéité de votre toiture.

Le rôle du solin de toiture

Le solin de toiture est un des éléments qui assurent l’étanchéité des couvertures de toit aux différents points de raccordement entre la toiture et la cheminée, le mur, la colonne d’évent… Il se pose sur un toit en pente avec un revêtement en tuile ou en ardoise, mais également sur un toit plat ou un toit-terrasse. Il est à noter que pour un toit en ardoise, la technique est spécifique, il est conseillé de faire appel à un couvreur.
L’objectif du solin de toiture est d’empêcher l’infiltration de l’eau de pluie sous la membrane d’étanchéité installée sous les bardeaux. Par ailleurs, il évite que l’eau stagne sur la surface du toit et facilite son évacuation vers la gouttière.
Grâce à leur étanchéité, les solins de toit optimisent également l’isolation thermique de votre habitation en évitant les déperditions de chaleur.

Quelle est la composition d’un solin de toit?

Le matériau pour réaliser un solin de toiture est historiquement le mortier ou le plâtre. Sous la forme d’un bourrelet, le solin de mortier permettait l’isolation du joint entre la rive d’une toiture et le mur. Aujourd’hui, le mortier est toujours utilisé, mais d’autres matériaux lui sont préférés pour des raisons de solidité et d’esthétisme. Ce sont l’aluminium, l’inox, le plomb, l’acier ou encore le zinc.
Concernant le solin de toiture métallique (zinc, aluminium…), le dispositif se compose de deux accessoires : le solin et le porte-solin. Ce dernier optimise l’étanchéité et permet la jonction entre le solin et le toit. Il existe deux types de porte-solins : le porte-solin à pli et le porte-solin à grillage.

Quel type de matériau pour un solin de toiture?

Si, à l’origine, le matériau pour réaliser un solin de toiture est le mortier, d’autres matériaux sont désormais utilisés.
Vous trouvez d’un côté les solins de toiture minéraux tels que le mortier, le plâtre et le ciment. D’un autre côté, vous avez les solins métalliques en cuivre, aluminium, acier, inox ou zinc.

Les solins de toiture minéraux

Le mortier est le premier matériau pour solin de toiture utilisé. Le solin de toiture en mortier assure l’étanchéité entre les murs et les tuiles. Pour rappel, le mortier est un agrégat composé d’eau, de ciment et de sable.
Les solins en mortier sont des ouvrages solides de couleur grise qui conviennent aux tuiles rondes ou plates. Ce matériau pour solin de toiture est employé notamment lors de travaux de rénovation d’une couverture de toit.
Le mortier est économique comparé à d’autres matériaux comme le plomb ou le zinc. Il se pose facilement. Toutefois, il présente des limites. Au fil des années, il peut se fissurer. Il ne se démonte pas, mais est cassable. Aucune dilatation n’est possible avec le mortier.
Outre le mortier, le solin de toiture peut également être réalisé en plâtre ou en ciment.

Les solins de toiture en métal

Le matériau pour réaliser un solin de toiture peut être également du métal. Parmi les métaux, vous trouvez le zinc, l’aluminium, le plomb, le cuivre, l’inox ou l’acier.
Le plomb est, avec le mortier et le zinc, un matériau pour solin de toiture très utilisé. Le solin en plomb est également appelé bavette de plomb. Le solin ou bavette en plomb se compose d’une bande ondulée ainsi que d’un profilé en zinc. Ce matériau convient à une construction neuve ou en rénovation. Le solin de toiture en plomb se fixe sur le mur au-dessus des tuiles.
Le solin de toiture en zinc apporte la meilleure finition esthétique. Contrairement au solin en plomb, ce dispositif ne possède pas une large bande couvrante. Ce solin se pose aussi bien sur la couverture de toit d’une construction neuve que d’une rénovation. De plus, ce solin de toiture est résistant, recyclable et permet la dilatation des matériaux.
L’aluminium est quant à lui un matériau léger et facile à mettre en forme. Toutefois, le solin en aluminium doit être recouvert d’un enduit en cas de contact avec du béton ou s’il est posé dans une zone côtière.
Le solin de toiture en cuivre est durable et malléable. Sa patine se modifie au fil du temps.
Quant au solin en acier, il est esthétique, malléable et résiste à la corrosion lorsqu’il est galvanisé.

Quel est le prix d’un solin de toit?

Les prix des solins de toiture dépendent de plusieurs critères : les dimensions et la configuration du toit, le revêtement de la toiture, le matériau, le type de pose…
Le prix du solin de toiture est défini au mètre linéaire. Il faut compter entre 15 € et 20 € le mètre linéaire si vous achetez les produits. Lorsque vous faites appel à un couvreur-zingueur pour la pose, les prix varient entre 40 € et 60 € le mètre linéaire.

N’hésitez pas à demander plusieurs devis. De même, un professionnel saura vous apporter des conseils quant au choix du matériau pour réaliser un solin de toiture.

La toiture vue par les professionnels