La ventilation de votre toiture avec un closoir de faîtage

Les réglementations techniques du bâtiment imposent la ventilation de la toiture (Source : Fédération française du bâtiment). La ventilation de votre toiture est indispensable pour l’étanchéité des matériaux de couverture, d’isolation et charpente.
Installer un closoir sur le faîtage du toit aère votre maison et prévient les pénétrations d’eau et poussières. Les closoirs de toiture renforcent la protection de votre maison et l’efficacité de son isolation.
Qu’est-ce qu’un closoir de faîtage ? Pourquoi choisir un closoir ventilé ? Comment poser un closoir sur la ligne de faîtage ou l’arêtier ? Quel est le prix de la pose de closoirs de toiture ?
Retrouvez nos conseils et les avantages de l’installation d’un closoir ventilé.

Qu’est-ce qu’un closoir de toiture ?

Un closoir de toiture est une protection garantissant l’étanchéité et la ventilation en sous-face de la couverture.
Ce produit de quincaillerie se décline en rouleau souple ou profilés rigides. En rouleau, il s’agit d’une bande de grande largeur comprenant des bavettes latérales recouvrant les tuiles. En profilés, il se compose d’une coque rigide et de bavettes souples à maroufler sur la tuile.

Installé entre les tuiles faîtières et la ligne de faîtage, le produit s’appelle closoir de faîtage. Installé entre les tuiles d’arêtier et l’arête, on le nomme closoir d’arêtier.
On le fixe sur toute la longueur du faîtage ou de l’arêtier. Les closoirs sont généralement en aluminium, plomb, cuivre, zinc ou PVC. Leurs coloris en rouge ou noir s’adaptent à ceux des tuiles.

3 raisons d’installer un closoir ventilé

Les closoirs ventilés sont des accessoires de couverture ayant trois fonctions :

  1. Prévenir les infiltrations d’eau dues au ruissellement de la pluie et aux chutes de neige.
  2. Faire circuler l’air des parties basses de la toiture vers le haut, entre la gouttière et le faîtage.
  3. Empêcher les poussières, pollens et nuisibles de s’introduire dans le toit par la faîtière.

1. Isolation du toit contre les infiltrations d’eau

Les DTU couverture imposent le closoir ventilé sur les toits à doubles pentes et plus. Ce type de toiture comprend un faîtage et des arêtes selon la charpente. La couverture seule ne suffit pas à la protection de la charpente contre les intempéries.
S’il vente, les eaux pluviales et la poudre de neige peuvent s’infiltrer sous une tuile faîtière. Pour pallier cet inconvénient, la pose de closoir de faîtage est obligatoire en rénovation et construction.

2. Ventilation haute du toit entre le faîtage et la gouttière

L’aération de la couverture empêche la condensation de la vapeur d’eau dans les parois des combles. Les bois de charpente et matériaux d’isolation sont sensibles aux dégradations causées par l’humidité.
Les closoirs ventilés sont des accessoires assurant l’aération de la charpente et des combles. Pour l’étanchéité et la résistance de la toiture, ces accessoires de ventilation sont obligatoires en construction et rénovation. Ces produits sont utilisés comme sorties d’air par le haut, les entrées d’air s’effectuant par le bas des toitures.

3. Protection contre poussières, pollens et nuisibles

Le faîte et les arêtes sont des portes d’entrée pour les poussières, pollens, insectes et nuisibles. Lorsqu’il vente, les particules polluantes peuvent facilement passer sous une tuile faîtière ou d’arête. Pour condamner ces portes d’entrée tout en conservant la ventilation, la pose de closoirs ventilés est obligatoire.

Comment poser un closoir ventilé ?

Les closoirs ventilés s’installent aux endroits sensibles sur le faîte du toit et les arêtes. Les closoirs ventilés s’installent donc sous les tuiles faîtières et les tuiles d’arêtier.
Quels sont les types de closoirs ventilés ? Comment réaliser un faîtage ventilé ? Combien coûte la pose d’un closoir ventilé ? Suivez nos conseils pour l’installation des closoirs ventilés.

Les types de closoirs ventilés

Il existe deux types de closoirs ventilés disponibles en quincaillerie :

  • Les closoirs souples sont généralement en vente en rouleau d’une longueur de 5 m et d’une largeur entre 30 et 40 cm. Ils sont composés de matériaux composites souples épousant la forme de la ligne de faîtage et de la tuile.
  • Les closoirs rigides ont l’avantage de durer plus longtemps que les closoirs souples. Ils résistent mieux aux intempéries. Les coques en profilés et bavettes sont en aluminium, plomb, zinc, cuivre ou PVC.

Selon les matériaux, les prix varient entre 7 € et plus de 50 €/mètre linéaire.

Prix de la pose d’un closoir ventilé ?

Installer un closoir ventilé est une affaire de spécialiste, s’agissant d’étanchéité et de travaux en hauteur. Confiez-en la pose à un artisan qualifié que vous sélectionnez en effectuant plusieurs devis.
Les prix de pose dépendent de la surface à couvrir, des conditions d’accès à la toiture, de la région et des artisans. Comptez entre 30 et 80 €/mètre linéaire.

Lors d’une rénovation de toiture, pensez à l’installation de closoirs ventilés pour protéger votre couverture. La longévité des éléments en bois de votre charpente et des matériaux d’isolation en dépend.

La toiture vue par les professionnels