Tout savoir sur l’étanchéité liquide pour toiture

L’étanchéité liquide est un système d’isolation composé de résine. Ces produits ont révolutionné l’étanchéité dans la construction, par leur simplicité d’usage et leur polyvalence. Souples, fiables et durables, ils permettent d’étanchéifier des ouvrages particuliers, notamment les toitures-terrasses ou végétalisées.

Zoom sur l’utilisation de l’étanchéité liquide pour les toitures.

Caractéristiques de l’étanchéité liquide

Les systèmes d’étanchéité liquides (SEL) sont destinés à des applications difficiles, voire impossibles, à réaliser avec des membranes étanches traditionnelles. Ils permettent d’obtenir une étanchéité complète et durable dans les endroits difficiles d’accès et les configurations les plus complexes.

Le principe

Les systèmes d’étanchéité liquide se composent de résines polymérisables, qui varient selon la formulation des produits : polyuréthane, résine polyester, acrylique, époxydique, ou plus récemment à base de Poly Méthyl Méthacrylate (PMMA). Appliquées en plusieurs couches, elles forment une membrane adhérente au support, permettant un recouvrement parfait en toutes circonstances.

D’une grande élasticité, la résine résiste à la fissuration, aux grands écarts de température et aux produits chimiques. Ce type d’étanchéité s’applique comme une peinture, sans joints de surface, pour adhérer au plus près des supports même complexes : lanterneaux, conduits de cheminée, coupoles, berceaux…
La résine s’étale partout où l’étanchéité peut être défaillante, notamment les raccords.

Utilisation de l’étanchéité liquide

Les SEL sont des produits multi supports, qui peuvent s’appliquer sur de nombreuses surfaces comme le béton, le bois, le fibrociment, les couvertures métalliques, les dalles en pierre, le plastique, les revêtements bitumeux sur isolant…

Le choix du produit dépendra donc du support, mais aussi de vos souhaits en termes d’isolation. La possibilité de circulation sur votre toiture ou non est également un critère à prendre en compte. En effet, il existe des résines dites « circulables », autorisant l’accessibilité des piétons directement dessus. Dans ce cas, elle ne nécessite pas de protection lourde (dalles, gravillons, etc).

Il s’agit donc d’une solution d’étanchéité très pertinente pour les toitures plates, les toitures terrasses ou faiblement inclinée, mais aussi pour la protection pour la protection des balcons, terrasses et patios.

Les SEL sont particulièrement pratiques en rénovation, mais s’utilisent également en construction neuve ou pour des applications plus spécifiques, comme l’étanchéité des toitures végétales.

Il existe même de nombreux cas où elles sont préférables à un système classique :
• L’ouvrage est délicat et ne peut être étanché avec une membrane classique,
• L’ouvrage ne peut supporter de surcharge (terrasses, balcons, etc)
• Le chantier est inaccessible avec des engins encombrants…

La pose d’une étanchéité liquide

La pose d’un système d’étanchéité liquide requière une certaine précaution. En effet, la polymérisation de la résine s’effectue par réaction à l’humidité de l’air. Il faut donc travailler dans des conditions météorologiques adaptées, c’est-à-dire avec une température comprise entre 10 et 30 C°. Aucune pluie ni condensation ne doit avoir lieu, au risque de voir des cloques et des décollements apparaître.

Avant toute chose, le professionnel procède à la préparation de la surface : dépoussiérage, nettoyage, comblement des fissures, ponçage… Cette étape est primordiale et nécessite un soin particulier pour assurer une étanchéité parfaite. Selon l’état du support et son ancienneté, cette phase peut être longue, plus qu’avec des membranes classiques. Certaines surfaces (poreuses, métalliques…) peuvent nécessiter un primaire d’accrochage.

Une fois le support propre, sain et sec, on peut passer à la mise en œuvre. L’application s’effectue comme pour une peinture, au rouleau ou au pistolet, en 2 ou 3 couches. La dernière est une couche de finition, qui peut être teintée, vernie, contenir des paillettes décoratives ou un sablage antidérapant. Comme il s’agit de produits techniques, il est très important de respecter scrupuleusement l’application et le temps de séchage indiqué sur le pot par le fabricant.

Dans tous les cas, la pose d’une étanchéité liquide doit faire appel à un artisan qualifié, qui saura choisir une résine adaptée à votre projet.

Quelques inconvénients

Généralement, cette solution ne peut être posée sur un isolant déjà existant. Dans le cas d’une isolation sous étanchéité, elle nécessite l’ajout d’un complexe multicouches, qui complique davantage l’utilisation des SEL.

Bien que les produits soient simples à l’utilisation, leur application nécessite une préparation soignée qui peut s’avérer longue et contraignante. Une mauvaise préparation, application ou une température non adaptée, et c’est l’assurance d’un sinistre !

Le prix

Le coût du produit peut aller de 20 à 40 € le Kg, hors pose et éventuelles membranes ou voiles supplémentaires. Selon les produits, le rendement est d’environ 1 Kg/m²/couche.

Pour un SEL, le prix de la main d’œuvre varie entre 25 et 65 €/m².

L’étanchéité liquide est une solution très pratique, mais qui ne laisse pas place à l’approximatif. Elle fait appel au savoir-faire de peintres spécialisés, de couvreurs ou d’étancheurs professionnels.

La toiture vue par les professionnels