Comment isoler une toiture en pente ?

Mal isolée, la toiture est responsable d’environ 30 % des déperditions de chaleur au sein de l’habitation, notamment pendant l’hiver. L’isolation d’une toiture inclinée doit donc être une priorité pour gagner en confort de vie tout au long de l’année, mais aussi pour faire des économies d’énergie. Mais quels sont les matériaux et les techniques permettant d’isoler une toiture en pente ? Nous vous présentons les différentes solutions qui s’offrent à vous dans notre article.

Quelle technique pour isoler une toiture en pente ?

L’isolation par l’extérieur

L’isolation par l’extérieur est principalement utilisée dans le cadre d’une rénovation ou lorsque l’on souhaite garder le volume des combles. Elle est aussi idéale pour des combles aménagés. L’isolant se place entre la couverture et la charpente.

Cette technique, aussi nommée le « sarking », permet d’éviter les risques de formation de pont thermique. L’isolant venant se fixer par l’extérieur, sur les chevrons présents sous la couverture. Sa mise en place demande des travaux importants et de l’obtention préalable d’un permis de construire. Cette méthode d’isolation est à privilégier lors d’une construction neuve.

L’isolation par l’intérieur

L’isolation par l’intérieur est la technique la plus couramment utilisée. Elle offre une isolation thermique performante ainsi qu’une isolation phonique, contrairement au sarking. De plus, son coût d’installation reste moins élevé. C’est une solution idéale dans le cas où des travaux d’aménagement de combles seraient prévus ou si vous disposez de combles perdus. En effet, pour cette méthode d’isolation, la couverture ne nécessite pas de travaux. L’isolant se directement pose directement sous la toiture, entre les chevrons, sous type de panneaux ou de rouleaux.

Quel isolant choisir ?

Les matériaux isolants sont nombreux et existent sous différentes formes. Pour faire le bon choix, il faudra prendre connaissance de son indice de résistance thermique (R). Cet indice permet de connaître la performance de l’isolant. Ainsi, plus l’indice est élevé, plus l’isolation de votre toiture sera efficace.

Les isolants synthétiques

  • Le polyuréthane : il s’installe par projection directement sur la surface à isoler et s’étend afin de la recouvrir entièrement. Sa performance d’isolation est ainsi la meilleure par rapport aux autres isolants. Néanmoins, il a une faible résistance au feu et ne protège pas des fortes chaleurs estivales. Pour être bien installé, sa mise en place doit obligatoirement être réalisée par un professionnel.
  • Le polystyrène : se présentant sous forme de panneaux rigides, c’est un isolant parfait pour les combles. En effet, sa légèreté le rend très facile à poser et il est très bon marché. Quand son installation est bien effectuée, il peut rester en place pendant une cinquantaine d’années environ. Cependant, c’est un matériau inflammable, qui présente donc des risques d’incendie. De plus, s’il est mal installé, ces performances se verront altérées. Son isolation phonique est aussi au rabais par rapport à d’autres isolants et il est peu performant pour protéger de la chaleur en été.

Les isolants minéraux

  • La laine de roche : conçu à partir de roche volcanique, cet isolant est disponible en panneaux, rouleaux ou flocons. Il présente une très bonne isolation thermique et phonique. Économique à l’achat, il peut être associé à d’autres isolants pour améliorer la résistance à l’humidité. De plus, la laine de roche est efficace face aux ponts thermiques et aux insectes xylophages.
  • La laine de verre : il s’agit de l’isolant le plus couramment utilisé. Fabriqué à partir de sable et de verre recyclé, il existe sous forme de panneaux ou de rouleaux. Ses avantages sont nombreux. Il est notamment imputrescible, résistant ainsi au feu. Il est aussi peu coûteux à l’achat et s’installe très facilement. Sa mise en place se faisant par agrafage ou collage entre les chevrons. Ses seuls inconvénients sont sa faible résistance à l’humidité et sa tendance à se tasser au fil du temps.

Les isolants naturels

Face aux nombreuses exigences écologiques de ces dernières années, de nombreux isolants écologiques ont vu le jour :

  • La fibre de bois : fabriquée à partir de bois recyclé, cet isolant est un bon isolant thermique et phonique. Il doit cependant être ignifugé pour ne pas prendre feu. Présent sous forme de panneaux, il est performant pour limiter la chaleur en été.
  • La laine de mouton : son isolation à un coefficient très performant. Facile à mettre en place, elle s’agrafe directement entre les chevrons ou se pose sur le plancher des combles. En plus d’être performante, son rapport qualité/prix est très intéressant. Attention cependant, elle doit être traitée contre les insectes avant d’être installée.
  • Le verre cellulaire : c’est un isolant récent et à la pointe de la technologie. Il peut être naturel ou recyclé. Il offre une excellente isolation, tout en résistant aux incendies. Revers de la médaille, il est très cher à l’achat.

Le budget pour isoler sa toiture en pente

Le prix à investir dans l’isolation de votre toiture en pente dépendra tout d’abord du type d’isolation que vous choisirez de mettre en place (intérieur ou extérieur) ainsi que du matériau isolant.

  • Pour une isolation de toiture par l’extérieur : compter environ de 95€ à 240€ le m² avec la pose comprise ;
  • Pour une isolation de toiture par l’intérieur : les prix varient généralement de 15€ à 60€ le m². Budget auquel viendra s’ajouter le prix de l’isolant ;
  • Isolant polyuréthane : 56€ /m² ;
  • Laine de roche : 22€ du m² ;
  • Laine de verre : 14€ du m² ;
  • Laine de mouton : 27€ du m² ;
  • Fibre de bois : 35€ du m² ;

Pour vous aider dans le financement de votre projet, de nombreuses aides financières ont été mises en place :

  • Maprimerénov ;
  • Le prêt à taux 0
  • La TVA à 5,5 % ;
  • Les subventions de l’ANAH

Pour avoir une idée de prix plus précis pour l’isolation de votre toiture en pente, n’hésitez pas à vous rapprocher de plusieurs professionnels afin de faire réaliser des devis gratuits.