Couverture de toit : qu’est-ce qu’une ardoise en fibrociment ?

Lors de la construction ou de la rénovation de la toiture de votre maison, les professionnels parlent de tuiles en ardoise synthétique ou ardoise fibrociment. C’est évidemment pour les différencier des tuiles en ardoise naturelle que tout le monde connaît.
Mais la tuile en ardoise synthétique ou tuile en fibrociment, qu’est-ce que c’est ? Nous vous expliquons tout sur ce matériau de couverture, son utilisation, son coût, son entretien et les avantages et les inconvénients de ce type d’ardoise.

L’ardoise en fibrociment pour toiture, quel est ce produit de couverture ?

L’ardoise naturelle est une roche utilisée depuis des siècles pour servir de tuiles. Cette ardoise est d’une qualité, d’une esthétique et d’une durée de vie inégalable. Le seul inconvénient de cette couverture en ardoise naturelle est son coût élevé.
La plaque d’ardoise en fibrociment pour toiture est une tuile qui lui ressemble, mais qui est un produit synthétique, donc moins cher.
Comment et avec quels matériaux est-elle fabriquée ?

Quels sont les matériaux utilisés pour l’ardoise en fibrociment ?

Une tuile en ardoise synthétique est une tuile composée d’un mélange de ciment et de fibres organiques.
Lors de sa fabrication, elle est teintée avec un large choix de couleurs et son aspect est travaillé afin de lui donner l’effet de la pierre originale.
Elle reçoit des traitements pour garantir :

  • une étanchéité totale à l’eau ;
  • une bonne isolation thermique ;
  • une protection contre les mousses.

Le tout pour un prix 30 à 40 % moins élevé que l’ardoise naturelle. Elle est donc prisée lorsque le budget de rénovation de toiture est un peu serré !

Toit en tuiles en fibrociment et amiante : attention !

Depuis 1997, l’amiante est interdit dans leur fabrication, les tuiles vendues de nos jours sont donc sans risque.
Toutefois, si votre toiture en plaques d’ardoise synthétique a été réalisée avant cette date, elle contient certainement de 10 à 15 % de fibres d’amiante, matériau largement utilisé pour ses qualités isolantes et thermiques.
Si vous envisagez des travaux de rénovation de votre toit, vous devez au préalable faire établir un diagnostic de détection d’amiante par des professionnels. Surtout si vous constatez une dégradation de l’état des tuiles.
En effet, lorsque les plaques s’abîment, le risque d’exposition est important et il faut prendre des précautions. Les procédures de désamiantage des toitures sont strictes et le coût de vos travaux va s’en trouver impacté, demandez un devis !

Quelle est la durée de vie d’un toit d’ardoises en fibrociment ?

L’ardoise naturelle, si elle est entretenue, peut subir les assauts du temps pendant presque un siècle ! Le fibrociment est un matériau qui, bien évidemment, ne dure pas aussi longtemps que la pierre naturelle, même s’il est de bonne qualité.
Cependant, grâce aux traitements qu’il reçoit lors de sa fabrication, ce type de couverture n’est pas fragile et dure aussi longtemps qu’une tuile classique, soit plusieurs dizaines d’années.
Il est préconisé de réaliser l’entretien d’un toit en fibro tous les dix ans avec des produits adaptés.
Le nettoyage consiste en l’application :

  • d’un traitement anti-mousse ;
  • d’une couche d’enduit protecteur.

Aujourd’hui, une peinture de rénovation pour plaques en fibrociment permet de donner une seconde jeunesse à votre toit.

Couverture : avantages et inconvénients des tuiles en ardoise synthétique

Lors de travaux de construction ou de rénovation, chaque matériau à ses avantages et ses inconvénients. Concernant la toiture, la plaque fibro, désormais sans amiante, n’est pas en reste.

Les 9 atouts d’une couverture en ardoise fibro

C’est indéniable, les plaques en ardoise synthétique ont des avantages :

  • Elles sont moins lourdes que l’ardoise naturelle, un vrai plus pour la charpente de la maison.
  • Elles sont très résistantes et durent aussi longtemps que des tuiles classiques, même si cette durée est moindre par rapport à la pierre.
  • Elles ont une bonne performance en matière d’isolation et d’étanchéité.
  • Elles existent en diverses teintes et peuvent être assorties à la façade.
  • Elles ressemblent à l’ardoise naturelle.
  • Elles peuvent être peintes.
  • Elles s’entretiennent facilement grâce à leur traitement d’usine, notamment contre les mousses.
  • Elles ne comportent plus d’amiante depuis 1997, c’est un produit qui ne comporte plus les risques sanitaires d’avant.
  • Elles sont moins onéreuses que l’ardoise naturelle, pour un rendu très convenable et une longévité qui l’est tout autant !

Les points négatifs de l’ardoise synthétique

Il y a toutefois deux points à prendre en considération :

  • Le risque d’amiante sur une toiture antérieure à 1997 et le surcoût que cela engendre lors de la rénovation, obligatoirement faite par des professionnels certifiés.
  • Leur durée de vie inférieure de moitié à l’ardoise naturelle. Néanmoins, le gain financier n’est pas négligeable.

Lors de travaux de rénovation de la toiture, l’ardoise en fibrociment est une bonne solution en matière de coût et de fiabilité. L’entretien est le même que pour un toit en ardoise naturelle, l’aspect est très similaire et les risques sanitaires ont disparu. C’est un produit de qualité et durable.

La toiture vue par les professionnels